Opération V

Publié le par Typhoon75

Depuis le début de cette semaine, des milliers de soldats de l'Armée de terre et des forces spéciales, appuyés par les unités d'élite de la Gendarmerie et de la police sont en train de quadriller les massifs forestiers dans ce qui s'apparente à l'une des plus importantes opérations anti-terroriste entreprises jusque là en Algérie.


L'opération baptisé "Nasr" ou "Victoire" vise l'anéantissement  final des derniers résidus des groupes terroristes du GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat), dont les effectifs sont évalués à quelques 300 éléments.

Selon diverses sources concordantes, la plupart des groupes encore en activité seraient encerclés par les forces combinées chargées de lutte anti-terroriste en des points très précis du territoire.


Cette opération, passée presque inaperçue sur le plan médiatique et n'intéressant guère l'opinion publique,  mobilise des hélicoptères de transport et des hélicoptères d'attaque au sol ainsi que des avions-cargo dans plus de 22 Wilayas (Préfectures) sur les 48 que compte le pays. Le pilonnage massif à l'artillerie et les bombardements aériens effectués par des hélicoptères spécialement modifiés pour cet usage prépare le terrain à l'intervention des troupes aéroportées et des unités de parachutistes pour des opération de recherche-destruction visant à l'élimination de tous les groupes armés ayant refusé de déposer les armes.


En 2005, une loi d'amnistie au bénéfice des terroristes qui accepteraient de se rendre sans conditions et qui n'auraient pas trempé dans des crimes de sang a été plébiscitée à une large majorité par la population. L'entrée en vigueur d'une loi portant sur la réconciliation a permis l'élimination des trois quart des mouvements terroristes. Néanmoins, des factions d'irréductibles au sein du principal groupe terroriste, le GSPC,  ont décidé de continuer un combat perdu d'avance en s'alliant nominalement à ce que l'on appelle Al-Qaida en créant une hypothétique Qaida au Maghreb islamique dont le QG serait situé au Sahel.


En lançant l'opération V, les autorités ont décidé de mettre une fin définitive au terrorisme dont l'activité a très fortement baissé depuis une décennie. Même si de temps à autre, les terroristes mènent des actions spectaculaires à forte impact médiatique. Cependant, cette fois-ci, du côté de l'état-major des Armées, on estime que les jours des derniers terroristes sont comptés.  

Publié dans Actualité

Commenter cet article